Comment améliorer le bien-être au travail ?

L’environnement de travail ne cesse d’évoluer ces dernières années. Mais quelles sont les pratiques ou améliorations que les entreprises peuvent mettre en place pour favoriser le bien-être des travailleurs ?

Les français sont-il vraiment heureux au travail ?

Les salariés de bureaux apparaissent comme étant heureux, mais il semblerait que ce ne soit qu’une façade. En effet, si 87% des français qui travaillent dans un bureau se disent satisfaits, seuls 24% d’entre eux iront jusqu’à se dire très satisfaits. Quels sont alors les principaux facteurs de bien-être au bureau ? La position hiérarchique se place en tête des classements, arrivent ensuite la taille de l’entreprise et l’espace de travail. Par exemple, les personnes travaillant en open-space seraient globalement moins épanouies que celles qui disposent d’un bureau fermé. Enfin, le dernier critère qui pèse majoritairement sur le bien-être des salariés est le stress au travail.

Néanmoins, seuls 13% des travailleurs se déclarent insatisfaits de leur environnement de travail. Parmi eux, on remarque une proportion beaucoup plus importante d’insatisfaits chez les personnes qui pratiquent le « flex office ».

Nouveaux modèles d’espaces de travail

Si l’open-space s’est de plus en plus répandu depuis la seconde moitié du 20ème siècle, il ne représente aujourd’hui encore que 34% des actifs. 65% de ceux-ci sont dans des open-spaces plutôt restreints (moins de 10 personnes en général). Cependant, un autre modèle de travail tend de plus en plus à se développer: le travail nomade. Il s’agit en fait pour les travailleurs de partir le matin, ordinateur sous le bras, et de s’installer dans les hôtels, cafés, bars… etc Ce modèle représente désormais 53% des actifs en 2019, c’est 5 points de plus qu’en 2017.

Les enjeux clés du bien-être

Parmi les améliorations notoires, les salariés réclament en premier lieu une plus grande flexibilité au niveau de leur organisation (horaires, planning…). En deuxième position, on retrouve l’espace de travail, qui prend désormais de plus en plus d’importance dans le bien-être des actifs.

Source: www.chefdentreprise.com