Un bon commercial raconte-t-il toujours des salades ?

La légende veut qu’un bon commercial soit surtout capable de raconter des salades. Inutile donc d’avoir fait de grande études. Il paraîtrait également qu’un bon vendeur pourrait l’être dans n’importe quel secteur. Heureusement, les mœurs et les idées changent car en effet, les règles du marché évoluent, et avoir un peu de bagou ne suffit plus à faire un bon vendeur. Lire la suite

Un bon vendeur est avant tout optimiste

Un état d’esprit positif de l’optimisme, de la fierté et de la volonté. 

Les bons vendeurs savent que les échecs sont provisoires et que c’est l’échec qui guidera vers la réussite. Une expérience menée dans une société d’assurance a montré que plus les vendeurs en assurance étaient dans une démarche optimiste avec leurs prospects plus ils parvenaient à vendre ( en moyenne, 88% de contrats vendus en plus par rapport à leurs collègues qui ont tendance à tout voir en noir). 

La plupart des vendeurs que l’on rencontre sont souvent arrogants, sûrs d’eux et parfois même un peu énervants. Les bons vendeurs sont majoritairement très compétitifs, ce qui peut vite devenir agaçant, surtout pour leurs collègues qui sont moins performants. Le bon vendeur ne caresse pas son client dans le sens du poil, il est capable de marquer les esprits. Il peut parfois énerver son prospect, mais bien souvent, il signe ! 

Même s’ils ont l’air de réussir aisément, les bons vendeurs sont des travailleurs acharnés. Ils ont toujours le sourire, n’ont pas l’air de forcer, mais ils sont malgré tout des acharnés du travail. C’est aussi la raison pour laquelle ils ont tant d’assurance. 

Une maîtrise des méthodes commerciales et de son patrimoine commercial. 

Le bon commercial, en tant que travailleur acharné ne cesse de se former et d’améliorer ses techniques commerciales. Il ne s’arrête pas à ses acquis. Le marché évolue, les règles avec… Le bon commercial se remet sans cesse en question, il développe en permanence ses expertises. Il s’assure constamment d’avoir bien compris les fondamentaux et les nouvelles méthodes, afin de progresser. 

Un bon commercial sait étoffer et entretenir ce qui est le plus important pour son business: son réseau. Faire du business en faisant le moins d’effort, consiste à ce que le client vienne directement vous acheter plutôt que ce ne soit vous qui deviez vendre. Pour cela, il est indispensable de faire marcher le bouche-à-oreille et d’entretenir un réseau, un patrimoine commercial. Le plus gros capital actif d’un bon commercial est son aptitude relationnelle, que ce soit personnel ou professionnel. Et cela aussi, ça se travaille ! 

Alors, être un bon commercial, ce n’est pas QUE avoir du bagou, il s’agit d’être travailleur, acharné et de bien maîtriser l’ensemble des fondamentaux de la vente. Une gros plus est accordé au commercial qui dispose d’un réseau solide, qui sait le cultiver, l’entretenir et le développer.