Les PME face à la transformation numérique : Quelle mesures adopter ?

Quelles sont les PME en mesure d’une transformation numérique ? Faut-il être une PME née dans le numérique, une « digital native » pour survivre ?

Avant – tout, il est intéressant de se pencher sur cette expression, « transformation numérique ». qui semble toute nouvelle et qui devient pourtant une évidence pour tous. Hors, contrairement aux idées reçues, la transformation numérique n’est pas l’utilisation de nouvelles technologies. D’abord parce que les nouvelles technologies existent depuis bien longtemps (faxing, e-mail…etc…). Ce qui est nouveau cependant, c’est la vitesse, la mobilité et l’étendue de ces transformations.

La transformation numérique (ou digitale), est un réel processus. Ce cheminement vise à améliorer tous les services de l’entreprise dans un but commun : Offrir une réponse adaptée aux clients et prospects. Elle touche profondément l’organisation et interroge jusqu’à la culture d’entreprise.

Elle transforme alors à nouveau l’environnement de travail et le mode de fonctionnement de l’entreprise. Finalement, il ne s’agit guère d’une nouveauté, mais plus d’une transition, d’une nouvelle vision. Et, fort heureusement, elle ne concerne pas que les grandes entreprises.

En effet, la bonne nouvelle est qu’il n’est jamais trop tard. Mieux encore : la transformation numérique n’est aucunement réservée aux grandes entreprises. Bien au contraire. Dans de nombreux cas, elle apporte aux petites structures un niveau supplémentaire d’agilité et donc une possibilité de changer la donne face à leurs concurrents de plus grande taille.

Une étude récente s’intéresse à la façon dont les PME abordent la transformation numérique.
Lire l’article dans sa totalité : Cliquez-ICI

Faut-il être une PME née dans le numérique, être une « digital native » pour survivre ?

Qui sont les digital Natives ? Prenons l’exemple de Uber, Skype, Spotify, WhatsApp, Netflix, Airbnb…
Toutes ces entreprises sont aujourd’hui leaders sur leurs marchés respectifs. Elles adoptent toutes par la mêmes occasion leur stratégie sur le numérique. Ce qui les différencient néanmoins des autres PME, c’est qu’elles n’ont subi aucune transformation numérique. Pourquoi ? Car elles sont nées « numériques ».

Mais alors, comment ça se passe pour les « nouvelles venues du numérique » ?

Contrairement aux grands groupes, les PME conservent cependant l’avantage du fait que leurs investissements informatiques existants tendent à être de bien moindre ampleur et donc moins contraignants. Une petite structure est souvent mieux à même d’adapter son parc technologique directement en fonction de sa stratégie métier. Dans ces conditions, les petites entreprises doivent réfléchir à tout ou partie des piliers suivants de la transformation numérique :

  • La mentalité : Comment mettre en place cette conduite de changement ? Une transformation numérique basée davantage sur un sujet culturel que technologique
  • La clarté : Quelle vision lui donner ?
  • La simplicité : Trouver des outils numériques plus rapides et ROIste ?
  • La sécurité : Pour vos données et celles de vos clients
  • La fiabilité : Choisir des services externalisés et des prestataires qui garantissent des niveaux précis de qualité de service.
  • La pérennité : Vers une feuille de route numérique…

Les dirigeants de petites entreprises en mesure de remplir ces conditions se placeront en position de force pour entamer une authentique transformation numérique, en consolidant tout d’abord leur avenir, puis en l’améliorant.

Qu’adviendra- t-il de ceux qui ne le font pas ? Des petites structures qui n’envisagent même pas leur transformation numérique ?

Dans le même thème :
– L’émotion, frontière entre l’homme et le digital
– L’intelligence artificielle : nerf central de la relation client
– Le marketing d’influence : Entre intelligence émotionnelle et intelligence artificielle