[ TPE-PME ]: comment faciliter l’accès aux marchés publics ?

Les organismes publics sont bien conscients de leur besoin des services des TPE-PME. En effet, en termes d’engagement et de qualité de service, les TPE-PME sont beaucoup plus avantageuses que les grands groupes. Cependant, l’accès des PME aux marchés publics reste encore assez difficile. Alors comment rendre la démarche plus accessible à ces entreprises pleines de potentiel ? 

Être plus transparent

Pour pouvoir se projeter sur un tel projet, les PME, qui ont bien souvent beaucoup moins de recule sur ces types de marchés ont besoin d’un maximum d’informations afin de pouvoir ficeler le dossier. Cependant bien souvent, les entreprises doivent elles-mêmes aller à la pêche aux informations. Apporter plus de transparence aux dossiers permettrait donc aux prestataires de connaître tous les enjeux de la reprise, qui sont généralement détenus par les acheteurs. De plus, malgré que les organismes publics se rapprochent de plus en plus des CCI, il manque néanmoins aux PME des échanges avec les hommes de terrain. En général, les acheteurs publics considèrent les appels d’offres comme un acte juridique uniquement et ne tiennent pas compte de l’aspect humain privilégié par les petites entreprises. Il serait donc préférable de mettre en place des réunions de formation ciblées.

Réduire le montant des garanties

Bien souvent sur les marchés publics, les exigences financières sont bien au-delà de l’ampleur du chantier. Par exemple, pour un marché à 30 000 € il est possible de voir l’acheteur demander jusqu’à 3M € de garantie. Une petite entreprise n’aura pas les moyens d’augmenter ses plafonds de garantie à un tel niveau, les plafonds devraient donc être revus en conséquence.

Création d’une plateforme dédiée.

Pour faciliter l’accès à l’information et avoir une visibilité globale des offres publiques, une plateforme dédiée serait le moyen le plus efficace. Regrouper l’ensemble des appels d’offres publics à un même endroit permettrait aux PME d’effectuer rapidement une veille et à moindre coût. Cela favoriserait par le même temps, la transparence des informations fournies.

Pour pallier l’ensemble de ces problèmes liés à l’accès des PME, l’Etat a mis en place le Code de la commande publique qui verra le jour début 2019. Dans ce Code apparaissent de nombreuses réformes pro-PME. Parmi ces reformes, on retrouve:

  • Favoriser la constitution de groupement d’entreprises
  • L’allotissement devient la règle pour tous les acheteurs, imposant un découpage en lots accessibles aux PME
  • Les marchés de partenariat doivent obligatoirement comporter une part réservée aux PME
  • Les contrats de concession peuvent réserver au moins 10% des travaux ou services à des PME
  • Les frais sont réduits grâce à des formalités allégées et à la généralisation de la dématérialisation
  • Le seuil de dispense de procédure est relevé à 25 000 euros HT

Lire la suite

 

Autres articles:

Des entreprises qui ne relancent jamais leur devis : [Explications & Solutions]
[Transmission]: que faire lorsque les enfants ne veulent pas reprendre l’affaire familiale ?