Toutes les clés pour réussir votre salon professionnel !

Nous avons vu dans notre article précédent comment bien organiser sa prospection, les salons professionnels étant un bon moyen de prospecter, voici quelques conseils pour bien s’organiser. 

Comment choisir son salon ?

Participer à un salon demande beaucoup de temps et a un coût plutôt onéreux, deux composantes parfois difficiles à trouver au sein d’une PME. C’est pour cela, qu’il est préférable de choisir intelligemment le salon auquel vous allez participer.
A savoir: un salon se réserve minimum 1 an à l’avance, voire parfois 2 ans si vous souhaitez avoir un emplacement de choix.
Vous pourrez vous renseigner sur les différents salon via les organismes officiels, les syndicats professionnels, les organisateurs… Pour être sûr de faire le bon choix, renseignez-vous d’abord sur la notoriété de ce salon, demandez les rapports d’activité des éditions précédentes par exemple. Renseignez-vous également sur les concurrents qui seront présents, les partenaires associés à ce salon etc…

Choisir son stand

Le pus important va être de connaître le prix des stands sur le salon que vous avez choisi. C’est ce qui déterminera votre budget.
A savoir: le prix des stands ne comprend pas toujours les mêmes critères, informez-vous bien en amont de ce qu’englobe le prix (m2, électricité, cloisonnement…).
Un bon emplacement est un emplacement où l’on vous voit. Un salon de petite taille sera en général visité en totalité. Cependant les visiteurs des grands salons viennent généralement avec des objectifs précis, et ne visitent pas la totalité des stands. Dans ce genre de grands salons il vous faudra choisir un emplacement stratégique, précisément dans les allées centrales ou au confluent de deux allées principales, à une distance raisonnable des animations, pas trop près des plus grands stands.

L’organisation en amont

Qui va être en charge de la préparation du salon ? Vous devez définir à l’avance les personnes qui auront en charge l’organisation du salon. Choisissez des personnes rigoureuses, diplomates mais avec de l’autorité, négociatrices, ayant le sens du commerce et avec un esprit d’équipe développé. La personne en charge de la coordination de l’ensemble de l’organisation sera de préférence présente le jour j. Ne sous estimez pas le travail et la responsabilité inhérente à toute cette organisation. Comme pour tout gros projets, mettez en place avec les équipes concernées un rétro planning des actions à mener.

Comment communiquer ?

Pourquoi consacrer de l’énergie à un salon si personne ne sait que vous y participez ? Ainsi, pour avoir un maximum de rentabilité, commencez à communiquer sur l’événement dès le lendemain de votre inscription. Vous pouvez communiquer via votre site internet, les réseaux sociaux et l’ensemble de votre écosystème en général.
Pensez à communiquer également via la presse référencée pour l’événement. Préparez en amont un dossier de presse et faites en sorte de pouvoir obtenir des articles avant, pendant mais aussi après le salon.
Envoyez des invitations à l’ensemble de votre écosystème (clients, prospects, anciens clients, fournisseurs, organismes officiels etc..). Cependant, centralisez toujours l’envoi des invitations pour éviter les doublons qui pourraient donner une image négative de votre entreprise et de votre capacité d’organisation plus précisément. Enfin, il n’est pas interdit de faire preuve d’originalité, vous pouvez organiser des animations, des jeux-concours, des opérations publicitaires etc… Soyez inventif !

Que faire pendant et après le salon ?

Sur le stand, soyez organisé ! Pensez à créer une fiche pour chaque contact que vous rencontrerez lors du salon. Classez-les ensuite par catégories pour ne pas en oublier. L’idéal est de pouvoir transmettre les informations rapidement au siège de manière quotidienne afin que les prospects soient traités immédiatement (envoi de documentation, envoi de devis, prise de rendez-vous…), soyez vigilent, ne laissez pas vos concurrents vous devancer. Durant la (les) journée(s), ne quittez pas votre stand, c’est souvent avant les heures de fermetures que les clients commencent à affluer, ne passez pas à côté d’un bon contact !

Une fois le salon terminé, pensez à remercier les participants. Questionnez-les à chaud sur leur ressenti durant le salon pour en tirer des axes d’amélioration pour l’année suivante ou le prochain salon. Evaluez les retombées chiffrées de l’événement, et surtout, exploitez vos contacts en continuant à faire vivre le salon à travers des mailings,  des newsletter ou des articles sur votre site internet.

 

 

contactez-nous