LOGYline : comment garder son avance sur la concurrence ?

Pourquoi industrialiser sa démarche commerciale quand on propose des solutions innovantes et que l’on n’a pas encore de concurrence directe ? Théophane Langlais et Florence Bouygue, co-gérants de LOGYline ont fait ce choix et en sont pleinement satisfaits : leur chiffre d’affaires est bien parti pour doubler dès cette année, tout en réduisant le coût d’acquisition des clients.

Créée en 2006, LOGYline propose aux acteurs du textile technique (bâches, chapiteaux, liners de piscine …) des logiciels simples et performants de modélisation des formes, réalisation de plans de coupe et déformation anamorphique d’images. « En tant que Jeune Entreprise Innovante, nous nous sommes appuyés sur  la technopôle -Bordeaux Unitec- qui nous a permis d’obtenir le soutien d’OSEO, du Conseil Régional d’Aquitaine et d’EADS Développement (filiale d’EADS France),   explique Théophane Langlais. Les prospects ont rapidement été convaincus par les solutions proposées. « Une innovation doit répondre aux attentes du marché, mais nous avons également un rôle d’éducateurs. Nous sommes souvent amenés à anticiper les problématiques. Innover est un processus continu et il s’agit de la meilleure défense face à la concurrence » affirme le chef d’entreprise.

Après trois années d’existence, LOGYline souhaitait renforcer sa présence commerciale sur son cœur de métier et garder son avance sur la concurrence en développant de nouvelles solutions. En septembre 2009, les dirigeants font donc appel à Pierre Aucher, expert Prospactive en Aquitaine. L’audit préalable a permis de mettre en place une stratégie à trois ans et un plan d’actions commerciales adapté au marché et aux moyens de l’entreprise. « La démarche Prospactive m’a séduit car elle est structurée, rigoureuse et basée sur les faits. Il n’y a pas de place pour la subjectivité» constate Théophane Langlais. Pierre Aucher a défini la stratégie commerciale, créé de nouveaux outils d’aide à la vente et lancé les différentes actions en les ajustant au besoin. L’activité commerciale a ainsi été structurée pour augmenter le chiffre d’affaires et piloter efficacement la société. « Nous sommes très satisfaits de l’action de Pierre Aucher. Grâce à lui, nous savons maintenant comment valoriser l’entreprise et la mettre en avant auprès de nos clients et prospects. Il s’est totalement intégré à notre équipe et nous avons décidé de poursuivre notre collaboration ». Les dirigeants de LOGYline peuvent maintenant préparer le futur en développant de nouvelles solutions et en s’attaquant au marché européen. « En structurant l’action commerciale, nous sommes plus convaincants vis-à-vis d’investisseurs potentiels et sommes prêts à nous lancer à l’international » conclut Théophane Langlais.

garder son avance sur la concurrence