Statuts cadres: combien de temps leur reste-t-il ?

Dans les années 70 déjà certains annonçaient la disparition des statuts cadres. Le statut cadre était vu comme l’exemple même du clivage entre employés et hiérarchie. Finalement, le statut a survécu et s’est démocratisé dans la société actuelle. A présent, les cadres représentent environ 15% des actifs en France et sont de nouveau menacés, et pour cause, la caisse de retraite AGIRC est vouée à disparaître en janvier 2019. Alors, que va-t-il advenir du statu de cadre ? Lire la suite

Statut qui faisait à l’époque très envie et que l’on revendiquait, aujourd’hui on a tendance à le banaliser et il ne correspond plus obligatoirement à des postes d’encadrement. Le statut de cadre correspond aujourd’hui plutôt à des personnes avec une formation supérieure, qui travaille de manière autonome et qui a un certain pouvoir de décision. Le cadre touche un salaire du fait de ses fonctions et de ses responsabilités.

Quelles sont les réelles attributions des statuts cadres ?

Cependant, aujourd’hui, selon le ministère du travail, 43% des statuts cadres ne disposent pas de responsabilités hiérarchiques, et la majorité d’entre-eux, estiment que l’appellation « statut cadre » ne veux plus dire grand chose. On a tendance à donner la dénomination de « cadre » plus que de raison pour satisfaire les ambitions de certains. Ainsi, à force de donner ce statut à tout va, la définition même de « cadre » n’est plus tellement claire. On utiliser cette appellation à toutes les sauces et les vrais postes à responsabilités et d’encadrements se noient dans la masse.

Quels avantages pour un tel statut ?

Mais pourquoi ce statut est-il si convoité ? Il est vrai que le « cadre  » jouit de nombreux avantages. Ses horaires de travail sont souvent « à la carte », son préavis en cas de licenciement ou de démission est plus long, les couvertures santé et retraite sont beaucoup plus avantageuses. Grâce aux horaires à la carte, le cadre peut concilier sa vie professionnelle et sa vie privée.

L’AGIRC, l’un des derniers privilèges qui tend à disparaître.

L’Agirc, caisse de retraite des cadres qui confère aujourd’hui certains avantages par rapport à la caisse de retraite des salariés, disparaîtra en 2019. Au 1er janvier 2019, les cadres cotiseront à la même caisse de retraite que les non-cadres. Après la perte de ses responsabilités dans ses fonctions, le cadre perdra en 2019 ce qui représente son dernier avantage. Heureusement, l’organisation française pour la gestion des retraites résulte d’un commun accord entre les salariés, les employeurs et les syndicats. Espérons que cela permettra au statut de cadre de persister et et à ces derniers de conserver leurs avantages.

statuts cadres

Autres articles:

Directeur commercial, ce n’est plus ce que c’était
Et si vous changiez votre avenir professionnel ?