Que cache le référencement Google ?

Aujourd’hui, si internet fait parti de notre quotidien, son utilisation commerciale, véritable enjeu stratégique, demande de réelles compétences. Le référencement est crucial mais comment fonctionne-t-il réellement ? Explications sur cet aspect souvent mal compris du web.

Lire la suite: www.linkedin.com

Vous êtes-vous déjà demandé comment et sur quels critères se fait le référencement Google sur vos publications internet ? L’algorithme Google est évidemment très complexe mais ses critères et sa logique sont bien plus simples qu’il n’y paraît. Voici les 3 axes de référencement de Google.

1. Comprendre

Pour que le référencement se fasse, Google doit comprendre de quoi traite votre contenu, à quelle question elle apporte une réponse. Car en effet, Google se place du côté du lecteur, de votre audience, et cherche en priorité à savoir si le contenu que vous proposez est de qualité, et, donc, s’il mérite d’être bien référencé. Pour cela Google se base sur les mots clés, le nombre de caractères, les titres et sous-titres etc. Attention, il faut garder en mémoire que Google analyse votre site page par page : chaque page doit donc traiter d’un seul et même sujet, répondre à une seule problématique, de la manière la plus précise et complète possible. Plusieurs mots clés peuvent donc être utilisés, s’ils sont complémentaires et en lien avec votre thématique. Votre objectif est donc de montrer à Google, et bien évidemment à vos lecteurs, que vous maîtrisez votre sujet, que vous êtes une référence dans votre domaine.

2. Classer les pages de qualité

Vous n’êtes malheureusement pas les seuls à générer du contenu sur la thématique qui vous intéresse. Maintenant que votre contenu est de qualité et répond aux critères de Google au niveau du fond, il faut donc vous distinguer de votre concurrence éditoriale. Voici donc précisément le deuxième axe du référencement de Google : hiérarchiser les contenus de qualité traitant d’une même thématique. Pour ce faire, Google va analyser la crédibilité de la source du contenu. Par exemple, un article traitant de l’évolution de la population sera bien mieux référencé s’il est publié par l’Insee que s’il l’est par le réseau Prospactive. Mais à l’inverse, un article qui parle du développement commercial sera bien mieux placé dans Google s’il provient du réseau Prospactive que de l’Insee. La crédibilité de la source par rapport à la thématique traitée est primordiale. En clair, plus votre contenu sera pertinent pour votre cible, mieux il sera référencé par Google.

Deuxième critère important pour prouver sa crédibilité à Google, être une « référence » dans votre domaine d’activité : en d’autres termes, il faut que l’on parle de vous. Une stratégie de mix-marketing s’avérera très efficace pour cela : vos contenus doivent être relayés sur différentes plateformes (sur les réseaux sociaux en particulier), ils généreront ainsi du trafic vers votre site internet, et plus il y a de liens qui renvoient vers votre contenu, plus il sera pris au sérieux par Google.

3. Pénaliser les fraudeurs

Afin de faciliter un peu ce travail de référencement qui est loin d’être évident, Google met un point d’honneur à traquer les mauvais joueurs. En effet, beaucoup de référenceurs ont contournés les critères de référencement de Google en utilisant par exemple le même mot-clé à outrance, en le cachant dans les balises de description, dans le code même du site internet. Ils généraient également de faux liens en grand nombre vers la page internet qu’il souhaitait optimiser et finissait par être considéré à la fois comme une source crédible et comme un vecteur de contenu de qualité par Google. Ces fraudeurs constituant une véritable menace pour Google (en terme de qualité des recherches mais aussi au niveau financier), Google a mis en place de nouveaux algorithmes pour repérer et sanctionner les fraudeurs, compliquant paradoxalement le travail des référenceurs « honnêtes ».

Vous l’aurez compris, si le travail de référencement est essentiel et incontournable, il ne peut être laissé au hasard et nécessite un investissement total. Il est également indissociable d’une véritable stratégie de marketing et de communication et implique une présence réfléchie sur les réseaux sociaux et le web en général mais également, surtout, une bonne connaissance de votre audience cible.


Retrouvez toutes nos astuces