programme de fidélisation

Comment choisir son programme de fidélisation ?

Pour un dirigeant qui souhaite investir dans l’action commerciale, le premier risque est la dispersion. En effet, il ne peut pas lancer en même temps dix actions. Il ne peut plus ne pas choisir entre prospection et fidélisation sans avoir décidé où il voulait mener son navire, en particulier par rapport à ses finalités personnelles.
Pour en savoir plus sur l’équilibrage judicieux entre prospection et fidélisation : Cliquez ICI .

Si la finalité de l’objectif du dirigeant est la valorisation à long terme, pour étoffer son patrimoine, le dirigeant doit jouer à la fois sur la sécurité et sur l’investissement à long terme (prospection).
Il aura ainsi le temps d’en toucher les dividendes.
Pour des entreprises très concurrencées, la démarche de fidélisation ou de foisonnement aura pour objectif de créer une différenciation là où le client ne voit que des prestataires qui se ressemblent…. Lire la suite

Aujourd’hui les clients fidèles représentent une vraie valeur ajoutée pour l’entreprise. En effet, un client fidèle est un chiffre d’affaire fixe assuré. Il est donc indispensable de mettre en place un programme de fidélisation afin de créer un lien entre entreprise et clients.

Mais alors comment mettre en place un programme de fidélisation?

Avant toute chose, il est important de définir le but recherché par le programme. Est-ce-que votre but est d’augmenter le prix du panier moyen ? D’augmenter la fréquence d’achat des clients ? Ou bien de s’ouvrir à de nouveaux clients?
Dans un second temps, il est nécessaire de définir qui aura accès à ce programme. En effet, un programme ouvert à tous les clients n’est plus représentatif.
Le but étant d’inciter la crème des clients à le rester et non pas de les apparenter à tout autre client lambda.

Quel programme mettre en place?

Une fois que le but à atteindre est défini et que la cible est plus claire, vient le moment de décider comment atteindre ces objectifs.
Il existe plusieurs types de programmes. En voici quelques uns :

  • Le programme à points: ce programme incite les clients à dépenser. L’inconvénient est qu’il est nécessaire de provisionner la sommes d’argent cumulée par les clients. Raison pour laquelle il est bon de définir une date de validité à ses points.
  • La Newsletter: la newsletter est un bon moyen de capter de nouveaux clients à travers la communication. Mais il est également nécessaire pour relancer les clients existants et les amener à découvrir des nouveautés. Ce type d’action est simple, rapide et permet une plus grande visibilité.
  • Organisation d’événements: l’organisation d’événements permet de rencontrer les clients, de les placer en tant que privilégiés.
  • La récompense du client fidèle : Offrez lui  une place VIP, par exemple à un événement sportif. Offrez un moment unique et spécial dans la vie de votre client.
  • La générosité en remerciements : Ne soyez pas avare en remerciements. Un simple « merci pour votre confiance » ou une carte de vœux permettra d’asseoir la relation commerciale.

Néanmoins, toute PME a un besoin vital et permanent de prospection pour compenser l’usure naturelle de son portefeuille clients ; pour parer à la perte soudaine, toujours possible, d’un client important ; pour diviser tout simplement son risque en multipliant le nombre de ses clients. Cependant, la prospection, bien que vitale à la santé d’une entreprise, est souvent la « bête noire » des commerciaux, qui jugent cette tâche rébarbative. Pourquoi les commerciaux détestent la prospection.