Les français tentés par l'auto-entrepreneuriat

Les français tentés par l’auto-entrepreneuriat

La France subit une crise de l’emploi qui a pour conséquence directe une mutation du marché de l’emploi. En effet,  le modèle économique de ce marché tend à évoluer et l’indépendance s’impose comme LA solution.

 

Lire la suite: www.adrea.fr

 

 » Plus d’un jeune sur trois se verrait bien auto-entrepreneur. Selon l’Observatoire de l’auto-entrepreneuriat, les 18-34 ans sont particulièrement intéressés (62%) et déclarent vouloir monter un entreprise ou se mettre à leur compte. Et, près de la moitié des 25-34 ans poursuivent aussi ce même but. 57% conseilleraient à leurs enfants de « devenir entrepreneur en créant ou en reprenant une entreprise« . Enfin, 46% des français considèrent l’entrepreneuriat comme la carrière la plus intéressante.  »

 

Ces chiffres viennent confirmer l’altération et la métamorphose inévitable du marché de l’emploi. Le statut d’indépendant est d’ailleurs au coeur de tous les débats actuels. En effet, ce statut présente de nombreux avantages en proposant notamment une souplesse et une liberté inégalées. Attention toutefois à ne pas voir cette option comme un gage de réussite absolue ! Etre indépendant nécessite effectivement des étapes indispensables pour se lancer avec succès.

 

Si ces chiffres de l’Observatoire de l’auto-entrepreneuriat cités ci-avant concernent tout particulièrement les jeunes actifs, il n’en est pas moins vrai que le statut d’indépendant au sens large du terme est une des solutions clés pour l’emploi des séniors, marché d’autant plus épineux.

 

Etre indépendant c’est aussi et avant tout un état d’esprit, c’est faire preuve d’ambition, de stratégie et ne pas se lancer au hasard. Pour se lancer en toute sérénité, des solutions innovantes existent. Se lancer en tant qu’indépendant ne signifie pas nécessairement se lancer tout seul : en effet, rejoindre un réseau d’indépendants reste le meilleur moyen pour atteindre rapidement un marché !