La gestion de la facturation, un casse-tête pour les PME.

Les factures non-conformes sont l’assurance d’avoir des retards de paiements. Au sein des PME, le nombre de factures non-conformes qui mènent à des blocages de paiement a augmenté en 2019. Lire la suite  Alors comment mieux gérer votre facturation ? 

Malgré que la tendance ait été positive sur ces 4 dernières années, cela n’a pas duré. En effet, le nombre de factures émises pas des PME et déclarées non-conformes par les clients, au augmenté de 2 points en 2019 selon le baromètre du Médiateur des entreprises. 

Quelle est la cause de ces problèmes de conformité ?

Le baromètre a analysé 2,8 millions de factures, il s’est avéré que 15% d’entre-elles ont fait l’objet d’un blocage d’en moyenne 48 jours, ce qui correspond à 4 jours de plus qu’en 2018. Mais à quoi sont dus ces problèmes de mise en conformité des factures ? Il semblerait que la complexité des processus de paiements des grands donneurs d’ordre et la difficulté pour les PME à faire face à cette complexité, soient en cause. De plus, lorsque les PME font face à ce type de difficulté, il est très compliqué pour elles d’identifier le problème et de le résoudre. 

Quels secteurs d’activité sont les plus touchés ? 

On observe que la majorité des secteurs d’activité sont touchés par ces problèmes de gestion de factures. Cependant, le secteur de l’immobilier serait le plus touché avec un taux de litige de 19%. L’immobilier est suivi de près par l’assurance et la finance (17%), l’enseignement (16%), le gaz et l’électricité ainsi que la santé (15%). Le temps de résolution des litiges est lui aussi fluctuant, il est de 59 jours dans l’enseignement, et 54 jours dans la construction. 

Quelques règles à respecter lors de la facturation

Dans un premier temps, il est important de savoir que la facturation est obligatoire pour toutes les entreprises à chaque transaction. Mais voici quelques règles à respecter pour bien établir vos factures:


– La date d’établissement de la facture doit obligatoirement figurer sur celle-ci. Lors d’une vente, la factures doit être établie lors de l’acceptation de la commande ou lors de la livraison si celle-ci intervient plus tard. Lors d’une prestation de service, la facture est établie le jour où la prestation se termine. Dans chacun des cas, la facture doit être éditée en 2 exemplaires et conservée par chacun des partis. 

– Il est possible d’avoir recours à la facturation électronique uniquement dans le cas ou vous aurez recours à la signature électronique. 

– Depuis le 1er janvier 2018, il est désormais obligatoire de posséder un logiciel de facturation certifié par un organisme accrédité ou par une attestation individuelle délivrée par  l’éditeur…

TPE/PME, il existe une multitude de règles à respecter lorsque vous établissez vos factures, mais il est important de les connaître et de vous mettre en conformité pour ne pas avoir à gérer des retards de paiement qui pourraient être fatals à votre entreprise. 

 

 

Des nouvelles mesures pour lutter contre la fraude fiscale