[ Dirigeants de TPE PME ]: Comment rompre l’isolement ?

La posture de chef d’entreprise peut parfois mener à l’isolement. Comme le démontre bien l’expression « seul au sommet », les dirigeants ressentent bien souvent une solitude profonde lorsqu’il s’agit de prendre des décisions. Être l’unique décisionnaire de l’avenir d’une entreprise et de ses salariés peut-être oppressant. Alors comment rompre avec cet isolement ? 

Une société de plus en plus controversée

Lorsque le marché économique est stable, que les entreprises ont devant elles des portefeuilles clients bien remplis, il y a souvent moins de décisions à prendre. Ces décisions sont en général moins risquées pour l’entreprise. Cependant, depuis quelques années maintenant, les marchés ne cessent de fluctuer.  Les innovations ne cessent de se développer et les règles du marché évoluent. Les décisions à prendre pour les entreprises n’en sont que plus difficiles et risquées. La réussite de l’entreprise réside en une multitude de petits arbitrages. Pour le dirigeant, il faut savoir évoluer en même temps que le marché sans avoir forcément de recule sur les impacts engendrés. Pas toujours facile d’avoir les idées claires lorsque tout cela se mélange et que l’on est seul décisionnaire.

S’entourer pour ne pas sombrer

Un chef d’entreprise épanoui est un chef d’entreprise entouré. Le chef d’entreprise ne peut porter seul le poids de toute une structure et de ses salariés. Il doit dans un premier temps bénéficier du soutien de ses proches et de sa famille. Un soutien sans faille même en cas d’échec. En plus de ses proches, le dirigeant doit avoir un soutien extérieur, un soutien de ses pairs qui ont souvent les mêmes problématiques. Pour cela, il existe des clubs d’entreprises (DCF par exemple) qui permettent des échanges réguliers et de garder des interactions sociales.

Opter pour un soutien opérationnel

Certains dirigeants, ont choisi de se faire épauler tant sur l’aspect moral qu’opérationnel. Être seul à prendre toutes les décisions, et à programmer la réussite de l’entreprise peut parfois devenir difficile et pesant, surtout lorsque l’on n’a pas toutes les compétences requises. Ainsi, de plus en plus de dirigeants optent pour un accompagnement dans l’opérationnel. Ils choisissent de confier l’avenir et la réussite de leur entreprise à un tiers. Il s’agit généralement d’un expert de la fonction commerciale. Le dirigeant ne se retrouve plus seul à la tête de la hiérarchie, il peut compter sur un allié avec qui il entretient une relation de confiance. C’est un allié à la fois sur le plan psychologique (un égal à qui se confier sur ses craintes et ses ambitions) mais également sur le plan décisionnel (aide à la mise en place d’une stratégie définie).

 

Contact