Directeur commercial, ce n’est plus ce que c’était

Si les directeurs commerciaux devraient passer la majorité de leur temps à gérer et manager leurs équipes ou à prospecter de nouveaux grands comptes, il s’avère que dans la majorité des cas il n’en est rien. Lire la suite 

Mais alors, que font les directeurs commerciaux ?

Selon une étude d’Hubspot, les directeurs commerciaux passeraient 60% de leur temps à réaliser des tâches administratives. Ces tâches sont en partie, du reporting des performances de leurs équipes, de la saisie informatique ou encore des réunions internes. Le métier de directeur commercial est devenu de plus en plus difficile. Le niveau d’exigence des reporting demandés est de plus en plus élevé. En effet, les grands groupes souhaitent davantage d’homogénéité dans les règles et les process dans un soucis d’efficacité.

De plus, les directeurs commerciaux ont de plus en plus de mal à motiver leurs équipes. Les challenges sont toujours plus difficiles à relever et les primes au défi ne suffisent plus.

directeurs commerciaux

Quid des salaires ?

La fonction de directeur commercial est montée en compétences. Ce poste stratégique demande de plus en plus d’exigences alors que les marchés eux, dégringolent ! Avec l’ampleur d’internet, les directeurs commerciaux ne sont plus de simples managers. Ils doivent se démener pour aller à la chasse aux nouveaux marchés. Cela imposent bien souvent une collaboration avec le service marketing. Et qui dit nouvelle stratégie, dit obligatoirement passer plus de temps sur les reporting de plus en plus précis pour mettre en place des solutions innovantes. Néanmoins, le directeur commercial se doit de rester proche de ses équipes pour analyser et mettre en place ses actions. Malgré une mobilisation de compétences toujours plus importante, les salaires des directeurs commerciaux eux, n’évoluent pas selon la même courbe. Les entreprises serrent la vis sur les salaires fixes et augmentent les parts variables (qui peut parfois aller jusqu’à 40% du salaire).

Les directeurs commerciaux doivent aujourd’hui être de plus en plus compétents, se former à des pratiques qui leur étaient jusque là inconnues ou peu évoquées. Tout cela en voyant leurs salaires diminuer ou devenir incertains. Alors, lorsque l’on se trouve sur la pente descendante de notre carrière, que l’on ne se sent plus en harmonie avec ses fonctions, quelle échappatoire reste-t-il ? 

 

Contact
Autres articles:

Tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle
Faire de son projet entrepreneurial un succès