Comment être un bon manager en entreprise ?

Manager des petites entreprises peut parfois faire peur ou être compliqué. Non pas en termes de compétences professionnelles mais plutôt en termes de savoir-être. Un sondage de l’Institut Opinion Way s’est intéressé aux qualités des managers faisant le plus défaut dans l’exercice de leur activité. 36 % des répondants déplorent le manque, voire l’absence de communication. De plus, 22% pensent que la deuxième qualité manquante serait la capacité à motiver les équipes. Suivi du manque d’aisance dans la prise de décision pour 19 % d’entre eux. Enfin, le manque de confiance dans la délégation des tâches pour 12% des répondants.

Effectivement, ces savoir-être se retrouvent pourtant indispensables à un leadership efficace c’est-à-dire faire avancer une équipe vers des objectifs fixés. Pour atteindre cela dans de bonnes conditions les qualités essentielles à acquérir sont alors les suivantes :

Empathie et relationel

Premièrement, une écoute active de chaque membre de l’équipe à manager est indispensable, la communication doit être sans ambiguïtés. Le courage est donc requis pour annoncer certaines informations. Il s’agit d’être attentif à chacun, avec de l’empathie, savoir se mettre à la place de chacun (vis-à-vis des clients également). Pour, ainsi, générer la confiance et avoir davantage de possibilités pour pouvoir aider et/ou vendre et rétablir la motivation. A cela s’ajoute le sentiment d’appartenance à la culture d’entreprise des membres de l’entreprise managée, qu’il est important de conserver.

Charisme et pragmatisme

De plus, les salariés sont en quête d’un leader charismatique, qui sait se faire respecter quand il le faut. Flexibilité et fermeté se doivent d’être alliées.  Il doit faire preuve de pragmatisme, et également être à l’aise dans la prise de décision. Ceci en restant à l’écoute pour ne pas imposer sa vision et braquer l’équipe managée.

Il se doit d’être souriant, de laisser ses problèmes personnels de côté afin de ne pas impacter le travail de tous. Cependant il doit être reconnaissant du travail de chacun et montrer une entière confiance envers les projets. Il faut avoir conscience de l’investissement de chacun : « encourager pour motiver ». Savoir analyser les salariés est également nécessaire pour les aider à trouver du sens dans leur travail. Néanmoins, il faut traiter chacun de la même façon afin de proposer des solutions d’évolutions. Évolutions de postes ou recadrage mais on peut également penser à l’externalisation du développement commercial. Ceci pour ne pas perdre en temps et en efficacité en déléguant à des personnes spécialisées en leadership.

Organisation

Enfin, être organisé est primordial. Il s’agit de bien définir la situation de départ de l’entreprise avec les objectifs fixés et la démarche précise pour y parvenir. Déterminer les rôles de chacun est essentiel pour ne pas perdre en efficacité et ainsi booster les résultats attendus. D’autre part, la curiosité du leader est exigible pour être au courant des innovations, des évolutions des métiers, … Cela afin de permettre de proposer des solutions adaptées aux différents besoins des entreprises.

 

Pour conclure, être un bon manager au sein d’une petite entreprise peut être risqué et fastidieux. Rendre son équipe la force majeure de l’entreprise, être ouvert, réactif et imaginatif pour devenir le leader idéal. Ceci, pour savoir gérer les difficultés et y apporter les solutions nécessaires. L’externalisation du développement commercial peut être une solution à des problèmes de leadership entre-autre. Il faut en parallèle ne pas perdre la proximité ou bien la restaurer au sein des petites entreprises.