Comment bien prendre la parole en public ?

Vous avez les mains moites, le rythme cardiaque qui s’accélère, vous cherchez vos mots et commencez à bafouiller ? Vous avez peur du jugement ? Aucun doute, comme la majorité des cadres, vous êtes stressé par la prise de parole en public.  Certains se laissent submerger et d’autres arrivent à se dépasser. Alors qu’allez-vous choisir ?

1. Bien se préparer

Une bonne prestation orale ça se prépare. Pour susciter la confiance de votre auditoire, vous devez être convaincant et compétent. Pensez à toujours préparer ce que vous allez dire. Ainsi, vous parviendrez à éviter les blancs, ou pire encore, les trous de mémoire. Faites en sorte de connaître votre présentation sur le bout des doigts. Plus votre oral sera préparé plus il semblera naturel. Pensez à ajouter des exemples ou anecdotes qui pourront illustrer vos propos et les rendre plus vivants.

2. Pratiquer régulièrement

Comme n’importe quelle discipline, la prise de parole en public se travaille. N’hésitez pas à vous mettre en situation régulièrement, même sans auditoire. La pratique d’un texte à voix haute est beaucoup plus formatrice que la simple relecture d’une texte dans sa tête. Ainsi, plus vous pratiquerez, plus vous intégrerez votre discours. Adieu les tics de langages, vous gagnerez confiance en vous grâce à une présentation bien rodée.

3. Ne restez pas figé

Toujours pour une question de « naturel », pensez à illustrer vos propos par une communication non-verbale. En effet, la grande partie de votre message passe par l’effort que vous y mettrez. Un discours monotone, endormira votre auditoire. A l’instar d’un « acteur », soyez animé par votre présentation. Tenez vous droit, balayez votre public du regard de façon à créer un lien. Mettez-vous dans la peau d’un conférencier sûr de lui, souriez, donnez votre meilleure prestation comme le ferait un comédien.

La prise de parole en public n’est pas un exercice facile lorsque l’on n’y est pas habitué. Mais avec de l’entrainement et de la préparation, chacun est capable de la maîtriser. Ne lâchez pas prise, même si vos premières prestations ne seront pas extraordinaires. Tirez des leçons de vos erreurs pour progresser. Vous deviendrez bientôt un as !

 

Autres articles astuces: 

Asseoir son leadership grâce à l’intelligence émotionnelle
Les 10 règles pour ne pas planter sa boîte