l'emploi des séniors

Bilan mitigé pour la réforme des retraites de 2010 et l’emploi des séniors

Depuis la réforme de 2010, le taux d’activité des plus de 60 ans augmente ces dernières années, mais le chômage des seniors est en hausse lui aussi, selon une enquête de l’Insee.

Lire la suite: www.franceinter.fr

« C’est sur la réforme des retraites de 2010, conduite par Eric Woerth, que se concentre ce nouveau rapport de l’Insee. Une réforme qui comporte deux changements majeurs. D’une part : l’âge d’ouverture des droits passe de 60 ans (pour la génération 1950) à 62 ans (pour la génération 1955). D’autre part, la retraite à taux plein est atteinte à 67 ans et non plus 65 ans. Des mesures dont l’Insee vient de calculer les effets. »

 

Un effet pervers

La réforme de 2010 a, d’après le rapport de l’INSEE paru au début de l’année, augmenté les chances de trouver un emploi à temps complet pour les seniors, hommes et femmes. Rappelons cependant que, toujours d’après les derniers chiffres de l’INSEE, sur la tranche des 55-64 ans, près d’un senior sur deux est aujourd’hui inactif (chômeurs, en situation de préretraite ou de retraite anticipée, …).

Malheureusement, si l’emploi des seniors semble avoir été reboosté par cette réforme, le bilan de la réforme est en demi-teinte. En effet, nous apprenons également dans ce rapport que la probabilité de partir en retraite à l’âge de 60 ans passe de 50 à 25%.

 

Une stagnation de la situation des seniors face à l’emploi

Paradoxalement, le chômage a lui aussi augmenté. Effectivement, à mesure que le nombre des seniors encore sur le marché de l’emploi s’accroît, les places pour décrocher un emploi deviennent d’autant plus chères. Les seniors ont donc vu leur risque d’être au chômage passé de 4 à 11% depuis la mise en place de la réforme. Et c’est là toute la problématique de cette réforme qui a favorisé une stagnation de la situation des seniors face à l’emploi. Si, avant la réforme, les seniors avaient 30% de retrouver un emploi et 20% de chance de partir en retraite en cas de chômage, le risque de rester sans emploi en attendant leur retraite est aujourd’hui de 54%.

 

Vers une mutation du marché de l’emploi

Fort de ces constats, et face à la crise de l’emploi que la France connaît depuis plusieurs années, la mutation du marché de l’emploi actuel semble être une évidence. De nouveaux statuts de travail ont d’ailleurs fait leur apparition et s’imposent comme de véritables leviers de réussites pour les laissés pour compte du marché de l’emploi, notamment les seniors. En effet, ils changent aujourd’hui de stratégie face à la perte de leur emploi. Parmi les nouvelles options envisagées par les seniors, la création de société, l’activité freelance mais aussi le portage salarial tendent à les séduire toujours plus. Attention cependant à ne pas se lancer bille en tête et ne pas passer trop vite sur les essentiels de l’indépendant, gages de réussite de cette activité à part, aussi prisée que risquée.

Lancement appli candidats